La mousse isolante projetée, une évidence !

Contribution sur LinkedIn du PDG Emmanuel Claus

Chaque jour, les journaux et la radio se font l’écho de la forte hausse des prix de l’énergie. Mais la résolution du problème climatique à l’échelle mondiale relève de notre responsabilité à tous.

La première étape de la stratégie « Trias Energetica » vise toujours la réduction de la consommation d’énergie. Inutile donc de chercher à faire de grandes découvertes. En premier lieu, il faut consommer moins, tout simplement. Sur le plan de la mobilité, il s’agit par exemple de circuler à vélo ou à pied plutôt qu’en voiture. Pour ce qui est du logement, il convient avant tout d’isoler son habitation. En soi, le problème ne se pose pas pour les nouvelles habitations puisqu’elles sont soumises à une obligation d’isolation. En revanche, la Belgique accuse un retard considérable en ce qui concerne l’isolation de logements existants. Le nombre d’anciennes habitations mal isolées ou non isolées est impressionnant. Dans certains cas, vous pouvez même vous demander s’il n’est pas préférable de tout recommencer plutôt que de rénover ou d’isoler votre habitation. Des choix politiques s’imposent alors et la question de corrections sociales se pose, ce qui ne relève pas du cadre de cette contribution.

Toutefois, si vous décidez tout de même de réaliser des travaux d’isolation, un vaste choix de matériaux s’offre à vous. Comme vous pouvez vous en douter grâce au titre, le polyuréthane (PUR) ou polyuréthane projeté sonne pour nous comme une évidence. Tout simplement parce que de nos jours, dans l’état actuel de nos connaissances, aucun produit n’offre de meilleurs résultats en matière d’isolation au même prix par m2. Le tableau ci-dessous vous propose une comparaison entre la laine de verre et le PUR. Entendons-nous : la laine de verre est un très bon matériau, mais le PUR projeté à haute densité isole presque quatre fois mieux ! Si vous le comparez à d’autres produits, comme les mortiers isolants – qui connaissent une grande popularité actuellement –, vous constaterez que les différences sont très importantes (pour les mortiers, le coefficient de transmission thermique est de 1,76 W/m2K, ce qui équivaut à une application standard de 8 cm d’isolant au minimum. Grâce au PUR, il est possible d’atteindre cette valeur en appliquant seulement 5 cm d’isolant). Envie d’en savoir plus à ce sujet et de disposer d’un aperçu de tous les produits existants ? Consultez la base de données PEB : https://epbd.be/fr/donnees-produits-peb-reconnues/

Vous souhaitez placer un nouveau plancher et l’isoler ? Les avantages du PUR sont à nouveau indéniables.

Tout d’abord, il s’agit d’une solution très stable et si solide que vous pourriez garer un camion dans votre salon. N’oubliez pas qu’il est d’une extrême importance de faire réaliser vos travaux par un professionnel. Une autre erreur fréquemment commise consiste à ne pas laisser la chape de sol sécher suffisamment longtemps, entraînant ainsi un retrait différentiel. Pour les non-initiés : ce phénomène survient lorsque le sol se rétracte. Dès lors, un espace apparaît entre le sol et les plinthes. Si vos travaux sont réalisés dans les règles de l’art, votre sol sera stable.

Ensuite, la valeur isolante est tellement élevée que même lorsque la hauteur de construction est limitée à quelques centimètres, le confort de vie de votre habitation est grandement amélioré. Le nombre de centimètres d’isolant à utiliser n’est pas limité, mais il n’y a parfois tout simplement pas assez de place. Dans ce cas aussi, le PUR est la solution idéale.

Autre avantage non négligeable : une fois le PUR appliqué, le prochain entrepreneur peut réaliser ses travaux immédiatement. Pas besoin d’attendre !

Et pour conclure, reprenons notre titre : La mousse isolante à pulvériser, une évidence !

Retour à l’aperçu
Ce site Internet utilise des cookies afin d’améliorer l’expérience de l’utilisateur. En continuant à surfer sur notre site, vous acceptez notre politique en matière de cookies. Plus d’informations